Le travail du sol dans un jardin naturel.

Dans un espace naturel la terre la terre n’est soumise à aucun travail: elle n’est pas labourée, bêchée et retournée  alors pourquoi le ferions nous dans un jardin naturel ?
L’idée, dans un jardin naturel, sera de laisser travailler la faune à notre place: la nature met à notre disposition une armée d’ouvriers alors pourquoi s’en priver ?

  • Les verres de terre aèrent et enrichissent la terre sans aucune contrepartie.
  • Les champignons dégradent les matières végétales pour en faire de l’humus.
  • Les insectes maintiennent un équilibre à l’écosystème qu’est votre jardin.

Outils, jardin, fourche, sylvain buiPour que ces auxiliaires puissent travailler et prospérer il ne faut pas les perturber, ne pas détruire ce qu’ils font, leurs habitats et leurs lieux de vie. Que fait un poisson lorsqu’on le met sur terre ? et bien c’est exactement ce qu’il se passe lorsque vous enterrez un insecte ou que vous mettez à l’aire libre les millions de micro organismes, bactéries et champignons à l’aire libre. On ne retournera donc plus le sol d’aucune manière. On ne marchera plus sur la terre afin de ne pas la tasser, c’est particulièrement valable pour les terres argilo-calcaire qui une fois tassées forme de vrais bloc de terre compacte et dure comme de la pierre.
Le seul outil de travail du sol que l’on peut conseiller sera la grelinette, en effet cet outil ne mélange pas les couches de terre et ne perturbe donc pas la faune et la flore du sol, elle se contente de la décompacter et l’aérer.

Le fait de ne pas travailler son sol peut paraître aberrant pour certains mais la condition indispensable à un sol vivant.

L’autre action primordiale dans un jardin naturel est de couvrir son sol par un paillage.

Laisser un commentaire

logo, sylvain bui

Inscrivez vous à la newsletter

La newsletter vous permet de recevoir un mail dès qu'il y a du nouveau sur le blog ! 

Votre inscription à bien été enregistrée !

Share This

Partage

Si ca vous a plu, partagez !