Qu’est ce que la macrophotographie en 2012

L’étymologie du mot Macrophotographie désigne la photographie des sujets de petite taille. Pendant longtemps dans la pratique cela se traduisait par de la photographie au rapport de grossissement d’au moins 1:1, c’est à dire que le sujet était grossis une fois ou plus sur le capteur ou film par rapport à sa taille réelle.

Mais aujourd’hui qu’en est il vraiment ?

La réalité en 2012 c’est que l’on ne distingue plus vraiment le rapport de grossissement. En effet de nos jours on parle généralement de macrophotographie pour toute photo qui montre quelque chose de petit, un détail, un gros plan. C’est un abus de langage et beaucoup d’entre nous parle de macrophotographie alors que le terme qui devrait être utilisé est proxy-photographie.

Les fabricants de matériel photo contribuent eux aussi à cette confusion en apposant sur certain de leurs zoom le sigle « macro » alors que ces derniers n’offrent un rapport de grossissent de seulement 1:4 voir 1:2.

Les différents moyens de faire de la macrophotographie:

– Utiliser des objectifs, souvent assez onéreux, conçus pour offrir un grossissement natif de 1:1 voir plus pour les objectifs ultra spécialisés pouvant offrir un grossissement de 5:1.

– Ajouter des accessoires mécaniques à un objectif déjà existant, ce sont par exemple des bagues allonges ou un soufflet que l’on viendra placer entre l’objectif et l’appareil photo afin d’augmenter le tirage optique. C’est une technique qui offrira une bonne qualité d’image mais qui demandera un bon éclairage car plus la bague allonge est grande, plus on perd de la lumière.

– Ajouter un accessoire optique tel que les bonnettes macro ou encore en inversant un objectif de 50, 30 voir 24mm au bout de l’un de vos objectifs. cette technique permet d’obtenir de très bons grossissements en fonction du couple que vous utiliserez. La perte de qualité est très faible mais le risque de vignetage est à prendre en compte, pour éviter cela il faut essayer de faire coïncider au maximum le diamètre des deux optiques. Cette technique est également très bon marché puisqu’il vous suffira de trouver un vieux objectif 50mm (on en trouve a moins de 50€ d’occasion) et d’acheter deux bagues d’inversion (qui seront collée l’une à l’autre).

 

Les sujets en macrophotographie:

Il y a une infinité de sujet, la seule limite est votre imagination, évidement ici vous trouverez des macro en rapport avec la nature : des fleurs et des insectes principalement.

Mais la macrophotographie s’applique a merveille au monde minéral par exemple, elle est également très courante pour constituer des illustrer de petit objets (bijoux, fleurs, culinaire, etc).

La natre morte est également très propice a la macrophotographie, pour mettre en valeur une texture, la macrophotographie c’est aussi montrer un petit détail de quelque chose de grand.

 

Les quelques règles pour réussir une macrophotographie:

– La première règle c’est de connaitre les bases de la photographie classique, la règle des tiers par exemple est importante, savoir bien exposer une photo, connaitre et maîtriser la profondeur de champ, etc

– Oser transgresser les règles ! 😀

– Ne pas avoir peur du ridicule, en effet le minimum est d’être assis, à genoux ou même couché dans l’herbe, dans votre jardin ou à la montagne / campane tout va bien, dans un parc ou jardin en plein Paris c’est autre chose !

– Préférer les lumières du soir et du matin

 

N’hésitez plus, lancez vous dans cette fabuleuse discipline accessible à tous 😉

Laisser un commentaire

logo, sylvain bui

Inscrivez vous à la newsletter

La newsletter vous permet de recevoir un mail dès qu'il y a du nouveau sur le blog ! 

Votre inscription à bien été enregistrée !

Share This

Partage

Si ca vous a plu, partagez !