Ba Na, une télécabine dans la jungle vietnamienne

Après une petite heure de route dont une petite moitié en route de montagne et l’autre moitié en plaine, la fraîcheur se fait sentir à mesure que l’on s’approche de Ba Na, la végétation qui couvre ces montagnes est luxuriante et abondante. Il parait que des espèces rares de plantes et d’animaux vivent dans cette région au climat frais et humide, on y recense plus de 544 espèces de végétaux et 256 vertébrés dont certaines protégées et en voie de disparition.

Arrivé au pied de la montagne de Ba Na je prend un billet pour ce fameux télécabine, il bas le record de longueur avec ses 5km et quelques de long et s’offre aussi le record dénivelé avec 1291 mètres, le tout pour une pente à 30% de moyenne. Le prix du billet pour monter est de 180 000 dongs pour les enfants et de 220000 pour les adultes.

Une fois installé et la cabine lancé, je suis surpris par le confort de déplacement et le silence, on entend le cris d’oiseau exotique, on survole une superbe chute d’eau. En dessous et aux alentours, c’est incontestablement la foret tropicale qui règne et cela fait plaisir de voir que c’est encore préservé même si sur le trajet pour venir à Ba Na j’ai aperçus quelques zones déforestées. Avec un tel dénivelé, on monte très vite et au bout de quelques minutes on se retrouve déjà dans un épais brouillard nuageux, on ne voit plus rien à deux mètres, dommage car c’est le genre de vue que j’adore contempler.

Au bout de 15 minutes nous voila arrivé au sommet : 1300m au dessus du niveau de la mer. A ce niveaux du parcourt, on peut soit se diriger vers un village en utilisant un second télécabine, soit aller à pied voir une pagode et sa statue géante surplombant les montagnes et vallées alentours. Je choisis la première  option. Ici on peut voir un village en construction de style français ultra moderne avec tout le confort qui ira avec…je me demande à quel point cela va dénaturer le site pourtant somptueux. En avançant vers quelques constructions déjà existantes j’aperçois des petits singes sauvages qui se baladent, en continuant mon chemin j’atteins le point culminant du site. Calme, personne pour troubler ce silence et ce rayon de soleil qui apparaît. Je suis ici à la lisière supérieur entre les nuages/brouillard et le ciel bleu, les nuages nous coulent dessus telle des vagues sur des rochers: tantôt submergé, tantôt émergé !

Je savoure ses quelques instants magiques avant de repartir. La brume épaisse aillant définitivement tout envahie, je ne pourrais me rendre à la pagode, je prend donc le télécabine de retour.

Un endroit à visiter absolument rien que pour la vue de la monté et le panorama une fois en haut. Le gros plus est d’avoir une moto pour également profiter des environs et êtres totalement indépendant. Je conseil aussi de prévoir la journée entière pour ne pas être pressé par le temps (comme je l’ai été). Je pense que le village en construction, bien que surement magnifique, va dénaturer le site et surtout amener un tourisme 10 fois supérieur à celui que j’ai pu voir. Il faut en profiter avant l’achèvement des travaux prévus au premier trimestre 2012.

3 Commentaires

  1. bertin agnes

    photos étonnantes et magnifiques!

    Réponse
    • Sylvain Bui

      Merciiii, c’est infiniment mieux en vrais mais à défaut cela donne une idée 🙂

      Réponse
  2. hanoi hotels

    Thank you for the auspicious writeup. It in truth used to be a enjoyment account it. Look complex to more brought agreeable from you! However, how can we be in contact?

    Réponse

Laisser un commentaire

logo, sylvain bui

Inscrivez vous à la newsletter

La newsletter vous permet de recevoir un mail dès qu'il y a du nouveau sur le blog ! 

Votre inscription à bien été enregistrée !

Share This

Partage

Si ca vous a plu, partagez !