Dernière étape du Vietnam: le delta du Mékong.

Blog o vietnam vous fait découvrir le delta du Mékong représente la dernière étape de mon voyage dans le sud Vietnam avant de remonter à Hanoï.

Parti de Saigon et après un petit arrêt dans un atelier (tout est fait manuellement) de fabrication d’objet de décoration artisanal et qui fait travailler les mutilés de guerre, j’arrive donc à My Tho d’où nous prenons un bateau pour visiter le fleuve Mékong ou plutôt un de ses neuf bras et ses nombreuses îles. Le fleuve est immense, je ne peux pas vous donner de comparaison française car il n’y a rien d’aussi grand. Le trafique fluviale est moyen ou peut être est ce la taille du fleuve qui laisse de la place à tous.

Les nombreuses îles plantées là au milieu de ce bras du Mékong sont des terres ultra fertiles et exploitées pour produire de très grosses quantités de fruit: noix de coco, banane, ananas, etc…

La noix de coco est d’ailleurs la base de la fabrication de toutes sortes de produit, on arrive a un taux d’utilisation de 100% sur ce fruit ou l’on ne jette rien : sucre,caramel, alcool, jus, combustible, fruit sec, bois, fibres. Ces luxuriantes îles sont également des lieux privilégié pour faire un miel d’excellente qualité que l’on déguste à la cuillère ou dans un thé citronné. Les îles qui sont sur un bras du Mékong sont elles même traversées par de petites rivières qu’il est possible de traverser en pirogue (circuit très fréquenté par les touristes). En dehors du Mékong, la ville de My Tho n’est pas spécialement intéressante et je n’ai pas le temps de m’y attarder plus pour rencontrer des gens à cause d’un planning trop serré.

Après un trajet au milieu de petit village et de terre ou l’eau est omniprésente, j’arrive à Can Tho. La surprise en arrivant c’est que la ville est inondée ! Il faut donc enlever chaussures et remonter les pantalons pour sortir du bus car il y a une bonne trentaine de centimètres d’eau sur les trottoirs.Après une bonne nuit de repos me voila reparti sur le Mékong. Ici le décors est plus différent puisque c’est ici que les gens vivent dans des maisons sur pilotis et que se tient le plus grand marché flottant. Même si c’est très touristiques, c’est vraiment intéressant de voir comment cela fonctionne, ici tout se vend à la manière d’un marché terrestre sauf qu’on est sur l’eau. Les petits bateaux accostent les plus gros dans une anarchie totale. Chaque bateau indique ce qu’il vent en accrochant la chose en question en haut d’une longue perche: si vous voyez une grappe de banane sur une perche, c’est que ce commerçant vend des bananes. Pour avoir goûté quelques fruits, je peux vous dire qu’ils ne manquent pas de soleil et de sucre :).Ce qui est dommage c’est le bruit qui règne ici, les moteurs des bateaux font un bruit assourdissant et usant a la longue.

Ici aussi vous pourrez déguster des fruits en visitant les vergés au rendement hallucinant et dont les propriétaires autorisent la visite. Ces propriétaires ont acheté ces terres pour une bouché de pain à l’époque ou personne n’en voulait. Maintenant ils se frottent les mains: non seulement les verger ne demandent quasiment aucun entretient (pluie et humidité extrême, chaleur, arbres très généreux) et en plus le rendement est double puisque avec la vente de fruit d’un coté et la visite et dégustations touristiques de l’autre.

La ville de Can Tho est non seulement très active sur l’eau mais également sur terre et mériterait qu’on s’y attarde une semaine pour la découvrir (temps que je n’ai pas).

La dernière partie de cette excursion au delta du Mékong se trouve à Chau Doc. Une ville à quelques kilomètres de la frontière cambodgienne. On est ici un peu éloigné du Mékong et cela se voit : les centaines de petites rivières affluentes sont moins visibles et laissent place à de grandes étendues vertes dédiées à la culture du riz. Ici on peut visiter le mont Sam, haut de 230 mètres, un lieu sacré pour les vietnamiens qui y viennent en pèlerinage.

On trouve une communauté de musulman avec quelques mosquées et surtout des femmes voilées…cela fait toujours bizarre de voir les petites filles mendier sous un voile , partiel ou total, noir alors que l’on est au Vietnam et que jusqu’à maintenant je ne voyais que des bouddhistes.

C’est également dans cette région que l’on retrouve des centaines de fermes piscicoles posées sur le Mékong. Pour finir vous pouvez voir un petit village de pêcheur Cham: un endroit touristique ou les gens me semblent peu authentiques et juste obnubilés par obtenir quelques milliers de dong des touristes en vendant des souvenir ou en mendiant avec insistance. J’aurais préférée les voir en pleine pêche puisque c’est soit disant un village de pêcheurs…

Chau Doc possède surement des trésors à voir et à découvrir mais il faut à mon avis s’écarter des sentiers touristiques. Une région qu’il doit être  intéressante et agréable de parcourir en moto pour aller là ou les autres ne vont pas 😉

2 Commentaires

  1. Linh_Hanoi

    Le Delta du Mékong est un lieu enchanteur chargé d’histoire(s) et si différent des autres sites du Vietnam.

    Réponse
    • Sylvain Bui

      Je suis complètement d’accord, c’est complètement hors du temps avec des senteurs, des couleurs et des gens formidables.

      Réponse

Laisser un commentaire

logo, sylvain bui

Inscrivez vous à la newsletter

La newsletter vous permet de recevoir un mail dès qu'il y a du nouveau sur le blog ! 

Votre inscription à bien été enregistrée !

Share This

Partage

Si ca vous a plu, partagez !