Vietnam édition 2013 !

Apres deux ans sans voir le Vietnam, me voici enfin de retour.

Atterrissage tout en douceur à Hanoï après 12h de vol directe dans un avions de la compagnie Vietnam-airline.

Le pied sur le sol vietnamien a 6h30 du matin me soulage déjà avec un temps plutôt agréable autour de 20 degrés. Je fais le trajet qui mène à la Guest house du vieux cartier en taxi et je remarque tout de suite le nombre assez important de grands bureau et hôtel en construction. Ça se monte à une vitesse incroyable et on ne peut plus se tromper en disant que le Vietnam est en pleine métamorphose.

Une fois arrivé dans le vieux cartier par contre rien n’a changé, on retrouve toujours cette apparente anarchie de circulation, de comportement, ce fourmillement de gens qui font tout et n’importe quoi, sans biensure oublier ce vacarme incessant des motos, de klaxonne. La pollution est également toujours la et je dirais même qu’elle est plus perceptible qu’il y a deux ans, pas étonnant quand on sait que le nombre de véhicule ( 2 ou 4 roues) croit sans arrêt .. Pour vous faire une idée : je n’ose même pas louer et conduire un scooter dans cette ville car l’accident me parait quasi inévitable pour quelqu’un qui n’est pas entraîné à conduire dans Hanoï.

Le Guest house est de standing habituel, on sait de toute manière à quoi s’attendre lorsque l’on met les pieds dans ces établissements bon marché. Ce n’est ni fait pour les maniaques, ni fait pour les gens qui aiment le confort et le voyage aseptisé 😉 Juste fait pour les gens qui cherchent un lieu ou dormir et du contacte avec la population local. Les Guesthouse sont en principe situé dans les rues où vivent les locaux et c’est d’ailleurs souvent eux même qui décident de transformer leurs maison en chambre d’hôtes  Les gérants sont très souvent des femmes (souvent mères et filles), elles parlent anglais et sont toujours la pour papoter ou donner des conseils aux étrangers pour peu que l’on reste quelque jours chez eux. Ce mode d’hébergement remporte un succès croissant car une grande majorité de « blancs » avides de découverte, de dépaysement et d’immersion choisissent d’y venir. Je pense que c’est l’endroit idéal pour se faire des camarades de voyages de toutes les nationalités particulièrement australien, américain et européen.

Pendant les quelques jours que je passes à Hanoï je n’ai évidement pas manqué de manger mes plats favoris: Pho bo, Pho ga, Bun cha. A noter que l’adresse que je vous avais donné l’an passé pour déguster ce dernier existe toujours et confirme encore cette année que c’est la qu’ils sont les meilleurs (en plus les moins chers).

Vous le savez également peut être aussi, le Vietnam est en plein préparatifs de la fête du têt, le nouvel an vietnamien. C’est plutôt beau à voir avec les échoppes,  les marchés, et les façades qui se parent de décoration or et rouge. La nuit venue c’est une ambiance assez unique qui s’offre à nous lorsque nous nous promenons dans les rues du vieux cartier. La fête du têt est une fête inévitable pour les vietnamiens qui en profitent pour partir retrouver la famille dans leur province d’origine. La grande majorité des magasins et vendeurs ne seront pas la pendant une petite semaine. Inutile de vous dire que le contraste doit être saisissant dans une ville comme Hanoï débordant habituellement de vie. Je ne serais (malheureusement ou heureusement ?) pas la pour le confirmer puisque je pars pour Nha Trang très bientôt.

Merci de votre visite et bon voyage.

 

 

 

Laisser un commentaire

logo, sylvain bui

Inscrivez vous à la newsletter

La newsletter vous permet de recevoir un mail dès qu'il y a du nouveau sur le blog ! 

Votre inscription à bien été enregistrée !

Share This

Partage

Si ca vous a plu, partagez !